Choisir des gouttières

Choisir une gouttière devient une tâche de plus en plus ardue de nos jours. En effet, les types de gouttières présents sur le marché sont actuellement nombreux. Pourtant, une maison doit bien être dotée d’une gouttière pour de nombreuses raisons. Aussi, le choix d’une gouttière pour votre demeure ne doit pas se faire à la légère si vous voulez être bien satisfait. Donc, comment choisir les gouttières pour son foyer ? Explications.

La gouttière : un accessoire indispensable

Garant de la longévité d’une maison, la gouttière ne doit pas être négligée. En effet, la gouttière assure l’évacuation des eaux de pluie qui tombent sur la toiture. Elle évite ainsi que ces eaux ne coulent sur la façade de la maison et la détruisent à petit feu. Par ailleurs, les gouttières sont accessoires qui peuvent optimiser le décor d’ensemble d’une résidence. En effet, l’esthétisme des gouttières peut être travaillé pour qu’elles deviennent des accessoires de décor d’une toiture.

La gouttière : un système structuré

Une gouttière est un ensemble d’éléments rassemblés entre eux pour former un tout. Généralement, une gouttière est composée d’une part, d’un genre de canal horizontal, appelé aussi chéneau, qui recueille l’eau de la pluie et d’autre part, d’un tube vertical, la descente, qui est raccordé au chéneau et qui transporte l’eau vers le sol ou dans un récupérateur d’eau de pluie.

Par ailleurs, la gouttière comporte aussi de multiples petits accessoires essentiels comme :

-les joints de dilatation ou jonctions à joints montés qui raccordent les longueurs de la gouttière

-les fonds de gouttières qui sont placés à l’extrémité du canal horizontal pour empêcher l’eau de passer

-les naissances qui assurent le raccordement entre le chéneau et la descente. C’est à travers elle que l’eau passe de la cheneau à la descente.

-Une crapaudine, un filet antifeuille ou encore en filtre au niveau de la descente qui empêchent les débris divers de boucher la gouttière et empêcher l’eau de circuler librement dans la gouttière

.

Les variantes de gouttières

Comme indiqué ci-dessus, les gouttières sont actuellement très diversifiées.

Elles varient d’abord en fonction de leur matériau (PVC, le Zinc, cuivre, aluminium, etc.). Chaque matériau a ses propres caractéristiques : le PVC est connu pour sa facilité d’installation, mais il est non résistant, le Zinc est très esthétique, mais coûte cher, l’aluminium peut avoir la couleur qu’il veut et est aussi facile à installer, le cuivre est un élément de décor imposant, mais coûte cher. À vous donc de choisir

Les gouttières varient également en fonction de leur taille et leur longueur, qui varient entre 2 m et 9 m et de leur « développé ». Cette dernière est la largeur de la bande du matériau quand il n’est pas encore déplié sous forme de canal (cheneau) ou de conduit (descente). Elle varie entre 16 cm et 40 cm.

Les gouttières varient également en fonction du fait qu’elle soit une gouttière rampante ou pendante. Cette dernière est la plus notamment la plus utilisée. C’est celle qui est fixée sur le bout des chevrons, la planche de rive ou la maçonnerie. Elle se décline en plusieurs formes (carrées, profilées, demi-rondes ou moulurées). La gouttière rampante quant à elle est un genre de gouttière qui correspond aux maisons ayant une configuration particulière (Lyonnaises, Ardennaises, Nantaises, etc.).

Les critères à retenir pour choisir une gouttière

Pour choisir la gouttière idéale, vous devez d’abord déterminer celle qui vous plaise bien en termes d’esthétique. En effet, on a déjà précisé que la gouttière est un accessoire décoratif important.

Ensuite, vous devez aussi prendre en considération l’inclinaison de la pente de votre toiture ainsi que la pluviométrie dans la région où vous habiter. Plus l’inclinaison pente de la toiture est importante et plus le niveau de pluviométrie dans votre région est élevé, plus le développé de votre gouttière doit être important également. Dans ce cas, vous devez aussi choisir un matériau résistant.