Isolation des combles : vos questions

Avec cette montée incessante des factures énergétiques, tout le monde est à la recherche d’une solution pour les alléger. Parmi les meilleures options figure l’isolation des combles. Bien évidemment, il s’agit d’une étape primordiale pour pouvoir réaliser d’importantes économies d’énergie. 30% des pertes totales de l’habitat passent par la toiture. Ainsi, isoler les combles permet de limiter cette déperdition de chaleur. Qu’il s’agit d’une isolation de combles aménagés ou perdus, découvrez sur cet article, les réponses à vos questions.

Quelles solutions pour isoler vos combles ?

Avoir à fois un excellent confort thermique et une facture de chauffage allégée, que demander de plus ? Voilà pourquoi, il reste important de bien isoler les combles. Pour cela, 2 solutions s’offrent à vous : l’isolation simple couche et celle à double couche. Pour choisir, n’hésitez pas à demander l’avis d’un spécialiste en la matière.

Il est également à noter que la résistance thermique joue un rôle important dans l’isolation des combles. Celle-ci doit être égale ou supérieur à R=8m² K/W pour répondre parfaitement aux normes en construction basse consommation (BBC). Aussi, la technique de l’isolation des combles dépend de type de charpente ainsi que la destination des combles.

Par ailleurs, avant d’isoler vos combles, assurez-vous que la hauteur sous plafond soit au minimum de 1.80m. Pour finir, il est important de connaître que la méthode d’isolation des combles soit différente s’ils sont perdus ou aménagés.

Isolation des combles, que dit la loi ?

La réalisation d’une isolation des combles ne s’échappe pas à des formalités administratives. Selon les m² comptabilisés dans le SHON, une déclaration de travaux ou un permis de construire est obligatoire. Bien évidemment, faire recours à un professionnel en la matière est à recommander pour vous aider dans toutes les démarches. Aussi, il est important d’observer la Réglementation Thermique des Bâtiments Existants.

En outre, il existe aussi des normes à respecter avant de lancer dans tous travaux. Sachez les normes obligatoires corresponds à celles de la RT 2012. Nous vous conseillons donc de suivre les observations se trouvant dans le Cahier de Prescription Thermique n°3560 du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment ou CSTB. Aussi, il est important de demander l’avis d’un artisan qualifié RGE.

Quels aides pour l’isolation des combles ?

Un des grands avantages d’isoler les combles réside dans le fait que ses utilisateurs bénéficient des aides consacrées à la rénovation thermique ainsi qu’à la transition énergétique. Cela consiste au Crédit d’impôt pour la Transition Energétique ou CITE. Cette aide reste équivalente à 30% du tarif consacré aux travaux ainsi qu’à l’éco ptz. Aussi sachez qu’un prêt à taux zéro d’un montant peut atteindre jusqu’à 30 milles d’euros afin de réaliser tous travaux d’isolation dans de bonnes conditions. Par ailleurs, il y a aussi le Pacte Energie Solidarité. Pour en savoir davantage sur les éventuelles aides, renseignez-vous auprès de votre conseil régional et votre municipalité.

Est-ce que l’isolation des combles n’est utile qu’en hiver ?

Vous qui pensez qu’isoler vos combles n’est utile que pour affronter le grand froid de la saison hivernale, détrompez-vous ! Effectivement, en plus de réduire les pertes de chaleur en hiver, l’isolation des combles donne également le privilège de conserver la fraîcheur en période estivale. Certes, cette isolation dispose une double fonctionnalité.