Les indispensables à savoir pour l’installation d’une goutière

À première vue, l’installation d’une gouttière semble une opération délicate, surtout en considérant la difficulté de devoir monter sur le toit, percher à quelques mètres du sol. Toutefois, en procédant méthodiquement, et en suivant scrupuleusement les étapes nécessaires, c’est tout à fait possible pour un particulier de réaliser une telle mission. Pour ceux qui envisagent d’effectuer l’installation de sa gouttière, voici l’essentiel à connaitre pour réussir.

À retenir à priori

De prime abord, il faut maitriser les notions de l’installation afin de déterminer si vous êtes apte à l’effectuer ou s’il convient d’engager un professionnel. Il s’agit ici d’une succession d’étapes à réaliser stratégiquement. Alors, vous devez également vérifier la conformité de l’installation de votre gouttière avec les normes en vigueur dans votre région. Vous devez donc consulter votre mairie afin de connaitre les étapes administratives que vous devez suivre. Après, penser à réaliser le tracé de gouttière et à prévoir les protections nécessaires pour réussir confortablement le procédé.

Pour réussir l’installation, vous devez avoir les outils suivants : une échelle dotée idéalement d’un système d’écartement ou bien un échafaudage stable, un niveau à bulle, un fil à plomb, un cordeau à tracer, un décamètre, des clous, une perceuse-visseuse, une scie à métaux ainsi que les éléments nécessaires pour la fixation des crochets et l’assemblage des pièces entre elles.

Les normes à respecter

Pour pouvoir effectuer une installation sécurisée, il faut prendre en compte les normes relatives à la procédure. En l’occurrence, une pente obligatoire de 5 mm/mètre est requise. C’est une réglementation établie par le DTU 40.5 et elle est induite par les différences de niveau des différents crochets. Puis, elle se fait dans le sens de l’écoulement des eaux du point haut au point bas correspondant au point de descente.

Après, pour éviter le fléchissement de la gouttière sous le poids de l’eau, une naissance de gouttière sont requis tous les 12 mètres. C’est une mesure qui s’impose généralement par la présence des regards d’évacuation. Pour la naissance de gouttière, elle peut se trouver soit à l’extrémité d’une ligne soit au milieu d’une ligne. Puis, s’agissant d’une nouvelle construction, chaque naissance détermine l’emplacement des tuyaux de descente.

Comment installer une gouttière ?

À mesure que la toiture elle-même gagne en complexité, la mise en place d’une gouttière de toit est également de plus en plus complexe. Donc, sur un toit à deux pans, la gouttière est plus facile à installer que sur un toit à multi niveau et à multi pans.

Sachez alors que les crochets doivent avoir le même développement que la gouttière. Ce qui implique qu’ils doivent se fixer environ tous les 50 cm. Puis, la section de gouttière horizontale de pan de toit est fermée aux extrémités par les fonds de gouttière en demi-lune. Après, un joint d’étanchéité doit se placer à chaque raccordement de chéneau. Par la suite, il faut positionner les angles et les naissances selon la configuration du toit. Il est important de savoir qu’il existe plusieurs types de gouttières, ce qui signifie que l’installation peut aussi varier d’un type à l’autre.